România

La Roumanie prépare les aspects techniques pour l'accueil des immigrants tunisiens d'Italie

Le secrétaire d'État roumain aux Affaires européennes, Bogdan Aurescu, a eu ce mercredi, à Rome, des consultations avec son homologue italien Alfredo Mantica, les discussions ayant porté aussi sur le geste de solidarité européenne de la Roumanie, d'avoir pris la décision d'accueillir 200 immigrés tunisiens, a confirmé le secrétaire d'État roumain.

"Nous avons discuté des aspects liés aux relations bilatérales proprement dites et aux contacts de haut niveau, nous avons abordé des sujets figurant sur l'agenda européen et les points communs de cet agenda permettant aux deux États de coordonner leurs objectifs, tels que l'espace Schengen et le soutien que l'Italie a accordé constamment à la Roumanie pour l'adhésion sans d'autres conditions", a affirmé Bogdan Aurescu.

Le secrétaire d'État roumain a rappelé la déclaration de soutien politique faite par Aflredo Mantica à Bucarest lors des consultations menées en janvier. Bogdan Aurescu a exprimé sa satisfaction pour le fait que la Roumanie continue de bénéficier du soutien de l'Italie à cet égard. "Nous avons discuté de la consolidation de l'espace Schengen en son ensemble compte tenu des récentes évolutions dans le nord de l'Afrique et l'espace méditerranéen, ainsi que des modalités dont les deux États peuvent collaborer en ce qui concerne les politiques d'asile", a relevé Bogdan Aurescu.

Le secrétaire d'État s'est réjoui des appréciations de la partie italienne pour le geste de solidarité européenne fait récemment par la Roumanie par la voix du président Traian Basescu, qui a accepté d'accueillir 200 immigrés tunisiens qui pourraient être hébergés dans les centres d'asile de Roumanie. "Dans l'immédiat, par l'intermédiaire de nos collègues du ministère de l'Administration et de l'Intérieur, on oeuvrera à la mise au point des détails du processus de sélection et de transfert de ces personnes en Roumanie", a précisé Bogdan Aurescu pour l'Agerpres.

Lors de l'entrevue à Rome, les deux officiels ont également abordé le thème du voisinage, notamment les pays du sud, où l'Italie a maintenant un intérêt extrêmement accru. Dans le cadre du colloque bilatéral, la Roumanie a présenté sa vision sur les évolutions dans les pays de l'Afrique du Nord, notamment la Libye. Sur l'agenda des discussions ont été également incluses la Stratégie de l'Union européenne pour la Région du Danube et la Stratégie de développement en Adriatique et en mer Ionienne, les évolutions dans le cadre du Voisinage oriental, dans les Balkans occidentaux, la région de la mer Noire, dans le contexte de la présidence en exercice de l'Organisation de la Coopération économique à la mer Noire assurée par la Roumanie au premier semestre de l'année.

"Nous avons également discuté du projet commun d'une conférence de la mer Adriatique et de la mer Noire pour la période à venir", a annoncé Bogdan Aurescu.

Un autre thème central des discussions a visé les relations économiques entre les deux pays. "Les perspectives du développement de ces relations sont très bonnes et je tiens à rappeler qu'à la fin de l'année dernière les échanges commerciaux ont dépassé 10 milliards d'euros dans les conditions où l'Italie est le deuxième grand investisseur étranger en Roumanie", a relevé le secrétaire d'État roumain.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…