România

Cérémonie à l'occasion du départ de la frégate ''Roi Ferdinand'' en mission

Le président Traian Basescu a participé ce vendredi, à Constanta, à la cérémonie de départ de la frégate "Roi Ferdinand" dans le cadre de la mission de l'OTAN "Unified Protector", de contrôle de l'embargo sur la Libye, le chef de l'État soulignant qu'il s'agit d'une mission importante des Forces navales roumaines visant à diminuer le nombre de victimes de la guerre civile en Libye.

"C'est la première fois après la seconde guerre mondiale que les Forces navales roumaines sont engagées dans une mission réelle de combat. C'est une mission qui découle de la décision du Conseil de Sécurité de l'Organisation des Nations unies, de la décision du Conseil suprême de Défense du Pays. Une mission importante qui vise, en premier lieu, de diminuer le nombre de victimes de la guerre civile en Libye, par l'interdiction des importations d'armement sur mer", a déclaré le président Basescu.

Il a affirmé que la mission à laquelle participera la frégate "Roi Ferdinand" contribuerait à sauver des vies humaines, étant à la fois une mission accomplie au nom de la Roumanie.

"La Roumanie a maintenant la capacité de déployer non seulement ses forces terrestres, mais aussi ses forces maritimes, à grande distance de ses eaux territoriales. C'est une évolution positive de la capacité de combat de l'Armée roumaine et le moment est venu pour que les forces navales confirment, par cette mission, que toutes les catégories d'armes sont capables d'accomplir des missions de l'OTAN", a ajouté le chef de l'État.

Traian Basescu a rappelé que l'Armée roumaine est très appréciée sur le front en Afghanistan et a été très appréciée en Irak, que les forces aériennes ont assuré le système de patrouille aérienne pour les pays baltes, ces dernières années.

"Les forces navales de la Roumanie sont appelées maintenant à participer à une mission importante en Méditerranée. Le nom du navire nous renvoie pratiquement dans le passé, ainsi que dans l'avenir. Le destroyer Ferdinand a été un des navires qui s'est couvert de gloire pendant la deuxième guerre mondiale, aujourd'hui, la frégate Ferdinand doit poursuivre la tradition des Forces navales roumaines", a souligné le chef de l'État.

Pour sa part, le ministre de la Défense nationale, Gabriel Oprea, a déclaré que par la participation à cette nouvelle mission, dans le cadre de l'opération "Unified Protector", l'Armée de la Roumanie reconfirme le statut de notre pays de vecteur important de sécurité zonale et de pourvoyeur de stabilité régionale, agissant là où les intérêts nationaux et les engagements internationaux assumés l'exigent.

"Je souhaite assurer l'équipage de la frégate, en ma qualité de ministre de la Défense nationale, de mon plein respect et appréciation pour les efforts faits et pour le niveau élevé de leur préparation, selon les plus hauts standards, dans un bref intervalle de temps, de sorte que nous pouvons rapporter aujourd'hui au président de la Roumanie, commandant des Forces armées, que le MApN est prêt à démarrer l'exécution de la mission. Tous ceux impliqués savent très bien ce qu'ils doivent faire et sont déterminés à accomplir avec succès cette mission", a ajouté le ministre Oprea.

Le ministre a souhaité aux membres de l'équipage, ainsi qu'à leurs familles, de bonnes Fêtes pascales: "Je souhaite à l'équipage de la frégate "Roi Ferdinand" beaucoup de succès et vous ne devez oublier à aucun moment que nous sommes à vos côtés!".

La frégate "Roi Ferdinand", dont le commandant est et qui à bord un équipage composé de 205 marins, exécutera des missions d'imposition de l'embargo sur la Libye, en mer Méditerranée. A bord du navire monteront aussi deux officiers des Forces navales qui feront partie de l'État-major du groupe naval de l'OTAN en mer Méditerranée.

La frégate "Roi Ferdinand" a participé, en 2005, 2007, 2008 et 2010, à l'opération "Active Endeavour" en mer Méditerranée, où elle a exécuté des missions spécifiques de prévention et de lutte contre le terrorisme et le trafic illégal, aux côtés d'autres navires et forces coordonnées par l'OTAN.

 

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…