România

La Roumanie et la Suisse fêtent le centenaire des relations diplomatiques

Le ministère des Affaires étrangères et l'Ambassade de la Confédération helvétique à Bucarest ont inauguré ce mardi, au Musée national d'Histoire de la Roumanie (MNIR), une exposition de documents diplomatiques et de photographies consacrée au centenaire des relations diplomatiques entre les deux pays, établies en 1911.

A l'événement ont participé Teodor Baconschi, ministre des Affaires étrangères, Helene Budliger Artieda, secrétaire d'État au Département fédéral suisse des Affaires étrangères, et Livio Hürzeler, ambassadeur de la Confédération helvétique à Bucarest.

"Les relations économiques sont extrêmement dynamiques, la Suisse est le huitième investisseur étranger en Roumanie. Nous attendons de nouveaux investissements suisses dans notre pays. Par ailleurs, nous tenons à exprimer notre gratitude envers le gouvernement suisse, car, dans son programme d'assistance aux nouveaux États membres de l'UE, il a alloué à la Roumanie une subvention de 181 millions de francs suisses", a déclaré le ministre Baconschi.

Il a également évoqué les relations culturelles, inter-académiques, intellectuelles entre les deux sociétés qui sont extrêmement riches, compte tenu du fait que "les principaux représentants de la culture née dans les Alpes suisses ont été traduits en roumain et l'avant-garde culturelle roumaine s'est installée naguère, on s'en souvient, à Zürich". "Nous pourrions réactualiser la mémoire de ce fait peut-être oublié", a précisé le chef de la diplomatie roumaine.

Par ailleurs, il a dit que cette relation est profitable aux deux pays et que les deux parties souhaitent son intensification, notamment dans le domaine économique.

"Notre relation a également une valeur pédagogique, car qui dit Suisse, dit qualité, sérieux et goût de la chose bien faite, autant de valeurs qui nous sont plus nécessaires que jamais", a dit le ministre Baconschi rappelant que dans les années 20 un expatrié suisse, Julien Peter, est devenu maire de Bucarest.

Helene Budliger Artieda a fait valoir la coopération au niveau politique entre les deux capitales, précisant que ces 5 années 18 visites au niveau de ministres ont eu lieu.

"Des rencontres importantes auront aussi lieu au cours de cette année. La présidente de la Confédération, Micheline CalmyRey, effectuera une visite officielle en Roumanie le 30 juin et, à la fin de l'année, la conseillère fédérale à la justice et la police, Simonetta Sommaruga, rencontrera son homologue roumain à Bucarest", a précisé l'officiel suisse.

"Ces 21 dernières années, la Roumanie et la Suisse ont intensifié considérablement leurs relations bilatérales, caractérisées par de nombreux contacts politiques et des échanges économiques en hausse constante et une collaboration fructueuse dans le domaine de la culture et de la science. Par exemple, le volume des échanges commerciaux a augmenté de 100 millions, en 1990, à plus de un milliard de francs suisses en 2010, ce qui signifie une hausse de dix fois", a relevé Budlieger Artieda.

Elle a souligné le fait que Berne soutient l'adhésion "des plus rapides" de la Roumanie à l'espace Schengen, rappelant l'appui concret offert aux autorités roumaines pour l'accomplissement des critères d'adhésion.

Pour sa part, l'ambassadeur Hürzeler a brossé un tableau rétrospectif des relations diplomatiques entre les deux pays, évoquant même le moment tendu lorsqu'en 1955 un groupe de représentants de la diaspora roumaine a occupé la mission de la Roumanie à Berne, prenant en otage le personnel diplomatique et demandant en échange la libération des détenus politiques des prisons communistes.

L'ambassadeur suisse a rappelé que son pays a été le refuge de plusieurs figures de marque de la classe politique roumaine de l'époque, dont l'ex-ministre des Affaires étrangères Grigore Gafencu, Raoul Bossy, George Aurelian, Dimitrie Ghika, Stelian Popescu, le rabbin Alexandru Safran, rejoints ensuite par le roi Miche Ier, la princesse Ileana, le prince Nicolae, ainsi que des grands intellectuels, savants et artistes, dont les pianistes Dinu Lipatti et Clara Haskil, l'ethno-musicologue Constantin Brailoiu et d'autres.

L'ambassadeur Hürzeler a également ajouté que la mission diplomatique suisse organiserait cette année d'autres événements d'envergure, dont des expositions, des concerts, pour marquer le centenaire des relations diplomatiques.

Les relations diplomatiques entre la Roumanie et la Confédération helvétique ont été établies le 9 mai 1911, au niveau de légation, puis portées au niveau d'ambassade le 24 décembre 1962.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…