România

Klaus Iohannis a souligné en Malte la nécessité d'un partenariat puissant UE – Afrique visant le combat de la migration illégale

Le président Klaus Iohannis a souligné en Malte la nécessité d'un partenariat puissant UE-Afrique, dans le cadre duquel les États membres de l'Union et les pays africains agissent de concert pour identifier des solutions communes quant au combat de la migration illégale, est-il dit dans un communiqué de l'Administration présidentielle.

L'institution rappelle que le chef de l'État a participé, mercredi et jeudi, au Sommet UE-Afrique visant la migration, ainsi qu'à la réunion informelle du Conseil européen, les deux événements étant accueillis par La Valetta (Malte).

Selon la source citée, dans le cadre du Sommet UE-Afrique ont été adoptés deux documents-cadre - la Déclaration politique et le Plan d'action, "censés engendrer un partenariat réel pour le règlement des causes profondes de la migration".

A été également signé le document de constitution du Fonds fiduciaire pour le combat de la migration d'Afrique, par lequel seront alloués à ces fins 1,8 milliard d'euros, principalement financés du budget de l'UE, auxquels s'ajouteront des contributions supplémentaires des États membres de l'Union. La Roumanie aura une contribution supplémentaire de 100.000 euros, relève le communiqué.

"Lors des débats, le président de la Roumanie a souligné la nécessité d'un partenariat puissant UE-Afrique, dans lequel les États membres de l'Union et les pays africains agissent ensemble pour identifier des solutions communes quant au combat de la migration illégale. Le président Klaus Iohannis a ajouté qu'il était nécessaire aussi de réformer l'assistance au développement", précise l'Administration présidentielle.

La réunion informelle du Conseil européen a été consacrée à l'évaluation du stade de mise en place des mesures dont on avait décidé au niveau européen dans le domaine de la migration, étant abordés la consolidation de la coopération avec de tiers pays, surtout avec la Turquie, et le renforcement du contrôle aux frontières extérieures de l'UE.

Pour ce qui est de la coopération avec la Turquie a été réitéré le fait que la mise en place du Plan d'action dans le domaine de la migration UE-Turquie était "prioritaire" pour assurer le contrôle des flux migratoires et la réduction de la pression sur les États se trouvant sur la route de migration des Balkans occidentaux.

"Quant à la sécurisation des frontières extérieures de l'UE, le président de la Roumanie a souligné la nécessité de fournir des efforts supplémentaires et de réaliser une meilleure coopération entre les pays membres dans la direction d'un contrôle bien plus efficace aux frontières extérieurs de l'UE", conclut le communiqué de presse.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…