România

Visite du ministre Teodor Baconschi en Hongrie

Le ministre des Affaires étrangères, Teodor Baconschi, a effectué ce jeudi une visite officielle à Budapest, à l'invitation de son homologue hongrois Janos Martonyi.

Lors de sa visite, le ministre Baconschi a eu une entrevue avec le président hongrois, Pal Schmitt, les thèmes abordés visant l'agenda européen, ainsi que la Stratégie du Danube, la Stratégie de l'UE sur les roms, la finalisation des négociations d'adhésion de la Croatie à l'UE et l'adhésion de la Roumanie et de la Bulgarie à l'espace Schengen. Les deux parties ont fait valoir la nécessité d'assurer des conditions pour que les minorités roumaine, respectivement magyare des deux pays aient accès à l'éducation en langue maternelle.

Selon un communiqué du MAE, au cours de l'entrevue avec le vice-premier ministre Zsolt Semjen ont été abordés des aspects liés à la coopération régionale, dont l'extension des interconnexions énergétiques et de transports à l'axe nord-sud. Les deux dignitaires ont également procédé à un échange d'opinions sur la situation interne des deux pays, insistant sur les perspectives de croissance économique dans la période à venir.

Lors des entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, Janos Martonyi, les deux officiels ont fait valoir le stade excellent des relations bilatérales et de la coopération sur le plan européen et international, dans le contexte du Partenariat stratégique roumano-hongrois.

"Le Partenariat stratégique a été conclu quatre ans avant l'adhésion de la Roumanie à l'UE. Maintenant, quatre ans après l'adhésion, nous devons revigorer et approfondir ce partenariat, en conformité avec le statut de notre pays", a déclaré le ministre Baconschi, selon la source citée.

Les parties ont convenu d'organiser la cinquième séance commune de gouvernement roumano-hongroise cet automne, sur la base d'un agenda substantiel, de nature à générer des projets concrets dans des domaines tels que l'infrastructure énergétique et de transport, la mise en oeuvre de la Stratégie de l'UE pour la région du Danube, les minorités nationales et les affaires intérieures. Les deux officiels ont discuté des modalités concrètes de stimulation des échanges commerciaux bilatéraux et des investissements roumains en Hongrie, confirmant leur tendance positive.

Abordant les problèmes de la minorité roumaine de Hongrie, le ministre Teodor Baconschi a souligné que la Roumanie accorde une attention particulière à leur règlement et a exprimé sa satisfaction pour le fait que la nouvelle Constitution de la Hongrie ouvre la perspective de la représentation parlementaire de la minorité roumaine. Dans ce contexte, il a évoqué la question de "ethnic-business", estimant que les autorités hongroises doivent s'impliquer plus activement pour combattre le phénomène.

Se référant à la situation de l'Église orthodoxe des Roumains de Hongrie, le ministre Baconschi a remercié les autorités hongroises pour la réceptivité à la sollicitation de la partie roumaine d'octroi du statut d'église historique, comme une reconnaissance de son rôle au développement du dialogue inter-confessionnel et à l'harmonisation de la cohabitation interethnique.

Le ministre roumain des Affaires étrangères a félicité la présidence hongroise de l'UE et a adressé des remerciements pour le soutien constant et la collaboration excellente pendant l'exercice de la présidence hongroise.

La partie hongroise a reconfirmé le soutien à l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen en 2011, précisant que des conditions supplémentaires ne sont pas acceptables, ni des liens artificiels avec d'autres sujets, tels que le processus de révision du mécanisme Schengen.

En ce qui concerne les priorités européennes, les deux ministres ont évalué les objectifs communs dans le cadre de l'agenda de l'UE, se concentrant sur la Stratégie de l'UE pour la région danubienne, les projets énergétiques communs et le futur budget de l'UE.

Dans ce contexte, les chefs des diplomaties de Budapest et de Bucarest ont reconfirmé l'engagement des deux pays à mettre en oeuvre les projets communs visant l'interconnexion des réseaux d'énergie et de transports, ainsi que les projets énergétiques Nabucco et AGRI.

Le chef de la diplomatie roumaine a réitéré le soutien de la Roumanie à la poursuite du processus d'élargissement de l'Union européenne et à la façon dont la présidence hongroise souhaite promouvoir l'adhésion de la Croatie.

Les deux dignitaires ont exprimé leur soutien aux initiatives régionales de l'UE destinées au Voisinage oriental, notamment le Partenariat oriental. Dans ce contexte, le ministre roumain des Affaires étrangères a fait valoir les progrès enregistrés par la République de Moldavie dans son parcours vers l'UE.

D'autres sujets ont visé les récents événements en Afrique du Nord et au Moyen Orient. En tant qu'alliés, la Roumanie et la Hongrie ont un intérêt commun pour l'évolution démocratique et stable de la région, est-il dit dans le communiqué du MAE.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…