România

Entrevue Dacian Ciolos – Angela Merkel à Berlin

Le Premier ministre Dacian Ciolos a effectué jeudi une visite officielle en Allemagne, à l'invitation de la chancelière allemande Angela Merkel. Le chef de l'exécutif roumain a évoqué avec son homologue allemand les priorités du gouvernement de Bucarest pour cet an dont la réforme et l'efficacité accrue de l'administration, la vision du développement économique à long terme et la prédictibilité legéslative, fiscale et financière. Tout cela, aux côtés du rythme élevé de croissance économique de la Roumanie, offre des opportunités aussi pour les investisseurs allemands en Roumanie, relève un communiqué de presse du gouvernement.

Lors de la conférence conjointe donnée avec la chancelière Angela Merkel, Dacian Ciolos a déclaré que "l'Allemagne est un partenaire d'importance stratégique pour la Roumanie".

"L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la Roumanie, 20% des échanges commerciaux réalisés par la Roumanie étant avec l'Allemagne, représentant plus de 20 de milliards d'euros par an... Nous avons évoqué les priorités de mon gouvernement pour cet an, qui se concentrent en tout premier lieu sur une réforme et une plus grande efficacité de l'administration, sur une vision du développement économique à long terme et une prédictibilité tant du point de vue législatif, que fiscal et financier", a affirmé le Premier ministre roumain.

Il a ajouté envisager de se rendre de nouveau en Allemagne jusqu'au printemps de cet an "pour une visite plus appliquée dans certains länder", en vue d'encourager la coopération économique entre les deux pays.

Angela Merkel a pour sa part déclaré que les relations économiques roumano-allemandes s'intensifieront au printemps de cet an, à condition que le système de justice de Roumanie continue à s'améliorer et que la corruption soit combattue.

"Nous aurons au printemps plusieurs activités censées intensifier les relations économiques. Il y a en échange une condition - et on a abordé cette question: que le système de droit, de justice continue à être amélioré, que la corruption soit combattue. Des succès considérables ont été enregistrés ce dernier temps et le cabinet de M. Dacian Ciolos...travaille énergiquement à cet égard, qui est une condition très importante", a relevé Angela Merkel à la conférence de presse.

Pour ce qui est de l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen, le chef de l'exécutif de Bucarest a rappelé que la Roumanie avait déjà rempli les conditions techniques d'intégration et souhaitait que l'espace Schengen soit solide et crédible. Le Premier ministre a ajouté que la Roumanie agissait déjà comme un État membre Schengen, responsable en ce qui concernait les frontières.

"Dans le combat contre la corruption, la Roumanie a fourni des efforts significatifs ces derniers ans, qui commencent à se voir dans la société, outre le processus technique. L'actuel cabinet est déterminé à poursuivre cette tendance positive de la lutte contre la corruption et on s'attend à ce que le prochain rapport dressé dans le cadre du Mécanisme de Coopération et Vérification (MCV) de la Commission européenne (CE) reflète ces évolutions positives. Ce serait le troisième rapport positif, qui confirmerait cette tendance positive et nous espérons que cet aspect se reflète aussi dans la décision que les États membres devraient prendre dans la prochaine période quant à l'adhésion de la Roumanie à l'espace Schengen. Nous souhaitons non seulement intégrer l'espace Schengen, mais aussi adhérer à un Schengen qui soit solide et crédible", a mentionné Dacian Ciolos.

La chancelière Angela Merkel a affirmé que l'Allemagne appréciait les efforts de la Roumanie visant la sécurisation des frontières extérieures en vue de l'adhésion à l'espace Schengen, précisant attendre les conclusions du prochain rapport MCV de la CE.

"Il nous faudra faire de notre mieux pour que le système Schengen soit maintenu. On donne aussi la possibilité aux pays qui souhaitent intégrer l'espace Schengen d'en devenir membres et il est important que la Roumanie ait pris des mesures de sécurisation des frontières extérieures. Le contexte comporte aussi le combat contre la corruption et à cet égard nous attendons de voir le prochain rapport de la Commission. On sait que l'agenda de la Roumanie comporte ce sujet, c'est la raison pour laquelle je m'engage que les efforts fournis se reflètent aussi dans les progrès visant l'inclusion dans le système Schengen, qui pourrait être faite aussi graduellement", a dit Angela Merkel à la conférence de presse conjointe avec Dacian Ciolos.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Visite à Paris du ministre de l’agriculture et du développement rural

02/14/18

Très bonne rencontre du ministre de l’agriculture et du développement durable, M.…

Remise de médaille à l’Attaché des Affaires intérieures

01/26/18

Félicitations à notre collègue, M. Cătălin IONESCU, Commissaire divisionnaire de…