România

Lazar Comanescu a averti sur l'importance de surveiller les engagements assumés par la Rép. de Moldova

​Lazar Comanescu, ministre des Affaires étrangères, a averti lundi, lors de la réunion du Conseil des Affaires étrangères (CAE), sur le rôle important de la surveillance par l'Union européenne (UE) de la mise en place des engagements assumés par le gouvernement de Chisinau, pour que la Rép. de Moldova bénéficie de l'appui de l'Union.

Aux termes d'un communiqué du ministère des Affaires étrangères (MAE), l'échange d'opinions du CAE visant la Rép. de Moldova a évoqué l'attention dont l'UE suivait les évolutions de ce pays, ainsi que l'importance que l'Union prêtait à l'adoption des mesures de mise en place des réformes et de relance de la situation économique et financière. Selon le MAE, à la réunion du CAE a résulté la disponibilité de l'Union d'octroyer du soutien à la Rép. de Moldova.

"Lors de son intervention, le ministre Lazar Comanescu a fait une analyse de la situation de la Rép. de Moldova et a présenté le dialogue bilatéral intense avec les autorités de ce pays, y compris au niveau des Premiers ministres. Il a mentionné dans ce contexte l'assistance humanitaire que la Roumanie offrira pour la population du pays voisin. Le chef de la diplomatie roumaine a rappelé la liste de conditions que le Premier ministre Pavel Filip s'était engagé à accomplir pour que la Rép. de Moldova puisse bénéficier du soutien que l'UE et la Roumanie étaient prêtes à accorder. Il a averti sur l'importance de la surveillance par l'UE de la mise en place de ces engagements et a insisté pour une approche active, engagée et équilibrée de l'Union, en rapport avec les résultats des évaluations d'étape des progrès réalisés", relève le MAE.

Aux termes du communiqué du ministère, les efforts du gouvernement de Chisinau devraient se concentrer à court terme sur le maintien de la stabilité politique et économique, ainsi que sur la relance de réformes crédibles, nécessaires au maintien du chemin européen. À long terme, il est nécessaire de consolider la capacité des institutions de l'État et d'encourager la création d'une nouvelle culture politique, en accord avec les attentes de l'opinion publique, mentionne la même source.

"Le commissaire européen à la Politique de voisinage et aux Négociations pour l'élargissment, Johannes Hahn, et le Haut Représentant aux Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Federica Mogherini, ont apprécié notamment la disponibilité de la Roumanie de coopérer avec les institutions européennes et de se consulter avec les États membres de l'Union quant au calibrage des relations de l'UE avec la Rép. de Moldova", ajoue le MAE.

Pour ce qui est de la crise syrienne, mentionne la même source, les ministres européens ont été d'avis que l'accord visant la cessation des hostilités était une étape importante dans la création des conditions nécessaires à la reprise du processus politique sous l'égide de l'ONU et le ministre roumain des AE a évoqué l'unité de l'UE, qui pourrait "jouer un rôle significatif dans la réduction des tensions entre les acteurs régionaux".

"À la réunion informelle, à laquelle a participé aussi l'homologue libanais, ont été abordés des aspects régionaux, tant du point de vue des évolutions récentes, que du rôle du Liban dans la gestion de la problématique des réfugiés. Le ministre Comanescu a réitéré le soutien à la stabilité, la souveraineté et l'intégrité territoriale du Liban et a fait état de sa confiance que les responsables politiques du Liban allaient accélérer les processus internes en vue de la désignation du président. Il a rappelé dans ce contexte l'assistance assurée par la Roumanie au programme de formation professionnelle, y compris dans le domaine des forces de l'ordre pour le Liban", conclut le communiqué du MAE.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…