România

Une gestion durable de la migration doit prendre en compte le règlement des causes profondes du phénomène

​Le ministre des Affaires étrangères, Lazar Comanescu, a eu mardi une entrevue avec Michael Spindelegger, directeur général du Centre international au Développement des Politiques de Migration (ICMPD). Les deux parties ont souligné à cette occasion qu'une gestion durable de la migration devait prendre en compte la nécessité de régler les causes profondes de ce phénomène.

Selon un communiqué du MAE, les entretiens des deux officiels ont porté notamment sur l'approche de la problématique de la migration au niveau de l'Union européenne (UE) et des modalités de la gérer.

"Le ministre des AE, Lazar Comanescu, a félicité Michael Spindelegger pour la reprise du mandat de directeur général d'ICMPD, faisant état du soutien aux priorités annoncées et relevant que celles-ci étaient en concordance avec la position soutenue par la Roumanie, en faveur d'une approche vaste de la migration. Il a souligné dans ce contexte qu'une gestion durable de la migration devait prendre en compte la nécessité de régler les causes profondes de celle-ci, y compris par un meilleur calibrage de la politique de développement de l'UE", affirme le MAE.

Le ministre Comanescu a relevé la contribution de la Roumanie aux efforts conjoints de l'UE et a fait état de la disponibilité de Bucarest de poursuivre la coopération avec ICMPD, y compris par la contribution aux débats au sujet de la gestion de la migration au niveau de l'Union.

"Le directeur général de ICMPD a présenté les priorités du Centre qu'il dirigeait, relevant que celui-ci envisageait de consolider son rôle de plateforme de dialogue pour les pays membres de l'organisation, en vue d'identifier les meilleures solutions de gestion de la migration et d'esquisser une stratégie à long et moyen termes", est-il dit dans le communiqué mentionné.

Le Centre international pour le Développement des Politiques de Migration est une organisation inter-gouvernementale à statut d'observateur de l'ONU, basée à Vienne et fondée en 1993 par la Suisse et l'Autriche. ICMPD réunit à présent 15 États participants, pays membres de l'UE et des Balkans occidentaux. La Roumanie a adhéré à l'Accord ICMPD en 2010 et la coopération avec l'organisation a lieu par le biais du ministère des Affaires internes. Le Centre est spécialisé dans la réalisation d'études thématiques dans de nombreux domaines connexes au phénomène de la migration et dans le déroulement de programmes concrets de développement de la capacité institutionnelle et d'élaboration des politiques publiques dans le domaine de la migration, conclut le MAE.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…