România

La Roumanie se prononce pour une présence militaire consolidée de l'OTAN sur le flanc oriental

Le secrétaire d'État aux Affaires stratégiques, Daniel Ionita, a relevé mardi, à Ankara, la nécessité d'une présence militaire consolidée de l'OTAN sur le flanc oriental, sur le territoire des pays alliés de cette zone, tant au nord, qu'au sud, relève un communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères (MAE).

Selon la source citée, Daniel Ionita a participé mardi au VIème round de consultations aux sujets de sécurité en format trilatéral Pologne-Roumanie-Turquie, tenues à Ankara, sur l'invitation de la partie turque.

"Les consultations trilatérales ont mis en évidence la convergence des positions des délégations sur une série de thèmes d'intérêt de l'agenda de l'OTAN, à l'horizon du Sommet de l'Alliance nord-atlantique de Varsovie des 8-9 juillet courant 2016. Les trois officiels ont fait état de préoccupations communes visant les évolutions au niveau régional, tant en ce qui concernait la conduite de la Russie, que les évolutions d'Ukraine et l'impact de celles-ci sur la sécurité de l'OTAN", affirme le MAE.

La même source ajoute que les représentants des trois pays ont soutenu le renforcement du flanc oriental, en fonction des défis de sécurité de la région.

"Daniel Ionita a souligné la nécessité de consolider de manière unitaire et équilibrée tout le flanc oriental, ainsi que l'importance de mettre en place entièrement les décisions adoptées au Sommet allié des Pays des Galles de 2014, surtout du Plan d'action de l'Alliance pour la croissance de la capacité opérationnelle. Les trois officiels ont relevé la nécessité d'une présence militaire alliée consolidée sur le territoire des alliés orientaux. Le secrétaire d'État Daniel Ionita a insisté sur la nécessité d'une telle présence des deux côtés du flanc oriental, nord et sud, aspect de nature à témoigner de la solidarité et de l'indivisibilité de la sécurité alliée', est-il dit dans le communiqué mentionné.

Selon Daniel Ionita, la Roumanie, la Turquie et la Pologne ont des intérêts et des responsabilités communes sur le flanc oriental de l'OTAN pour le découragement des facteurs de risque. "Il est nécessaire que les efforts des alliés à la mer Noire et à la mer Baltique soient complémentaires, afin d'assurer l'unité d'action alliée de manière adéquate face aux actuels défis", a déclaré le diplomate roumain.

Les consultations trilatérales au niveau des ministères des Affaires étrangères en format Pologne-Roumanie-Turquie ont été entamées par la Roumanie en 2012. Jusqu'à présent il y a eu cinq rounds de consultations au niveau de secrétaire d'État, conclut le MAE.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…