România

Bogdan Aurescu a discuté à Washington au sujet de la signature de l'Accord sur le bouclier antimissile

Le secrétaire d'État Bogdan Aurescu a discuté à Washington avec des officiels du Département d'État américain, Ellen Tauscher, sous-secrétaire d'État au contrôle des armements et à la sécurité internationale, et Frank Rose, assistant du secrétaire d'État à la politique de défense et aux opérations de vérification de la signature et du démarrage du processus de ratification de l'Accord sur l'implantation en Roumanie de certains éléments du système américain de défense anti-missile balistiques.

Selon un communiqué de presse du ministère des Affaires étrangères (MAE), Aurescu s'est entretenu ce lundi avec les deux hauts officiels du Département d'État, les discussions étant axées sur la problématique connexe à la conclusion de l'accord visant l'implantation, en Roumanie, de certains éléments du système américain de défense anti-missile balistiques, dans les conditions de l'achèvement du texte de l'accord, lors de la 7e ronde de négociations, déroulée le 4 mai 2011, à Bucarest, au niveau des équipes d'experts.

Lors des rencontres avec le chef de l'équipe américaine de négociateurs et avec son adjoint, ont été analysées les étapes à parcourir avant la signature de l'accord et l'amorce du processus de ratification. Les deux parties ont procédé aux dernières corrections techniques de l'Accord, respectivement à la comparaison des textes, dans les versions roumaine et anglaise. Les chefs des deux délégations, Bogdan Aurescu et Ellen Tauscher, ont parafé le texte de l'Accord. L'étape procédurale du parafe marque la fin de la négociation de l'Accord et, aux termes de la loi 590/23003 sur les Traités, se rapporte à l'application, sur les pages du texte de l'accord, des initiales des noms des représentants des parties aux négociations, en vue de l'authentification, à caractère provisoire ( avant la signature) du texte convenu lors des négociations. Le parafe est un moment procédural préalable à la signature et différent de celle-ci, selon le communiqué du MAE.

"Ce projet stratégique d'importance spéciale vient souligner et confirmer à la fois le niveau d'excellence du Partenariat de la Roumanie et des États Unis, un partenariat durable et dynamique, à multiples bénéfices mutuels pour nos citoyens. Par le parafe de cet Accord nous avons parcouru une nouvelle étape, importante, vers l'entrée en vigueur de cet instrument juridique", a affirmé Bogdan Aurescu qui a tenu à remercier la délégation américaine de négociateurs. Par ailleurs, Ellen Tauscher a remercié son homologue roumain de l'ambiance particulièrement constructive, respectueuse de l'esprit de la relation de partenariat stratégique, dans laquelle se sont déroulées les négociations.

Dans le même cadre, ont été également abordés des problèmes liés au développement du système anti-missile de l'OTAN, en conformité avec les décisions du sommet de l'OTAN de Lisbonne, ainsi que les possibilités de coopération dans ce domaine, avec d'autres États partenaires, y compris la Russie. Les officiels ont procédé à un échange d'opinions sur les perspectives de la réunion des ministres de la Défense de l'OTAN, programmée pour cette semaine, est-il dit dans le communiqué cité.

La visite s'est poursuivie par des rencontres de travail avec deux autres hauts responsables du Département d'État - Nancy McEldowney, première adjointe de l'assistant du secrétaire d'État des États-Unis, chargée des Affaires européennes et euro-asiatiques et Pamela Quanrud, adjointe de l'assistant du secrétaire d'État aux Affaires européennes et euro-asiatiques. Ces rencontres ont offert l'occasion d'aborder les relations bilatérales roumano-américaines et de discuter des possibilités concrètes de consolidation du partenariat stratégique des deux pays, dans une perspective qui s'ouvre sur l'ensemble du spectre de domaines d'intérêt commun, allant de la dimension militaire et stratégique, jusqu'aux relations économiques, scientifiques, de la sphère de la recherche, de l'éducation et des rapports interhumains.

Les interlocuteurs ont aussi analysé les évolutions enregistrées dans le voisinage de l'Alliance, y compris dans la région élargie de la mer Noire, tout comme des aspects de nature opérationnelle, relevant des missions de l'OTAN, en déroulement. Une place de choix fut réservée à l'évaluation de la situation en République de Moldavie, dans le contexte des récentes élections locales, ainsi qu'au conflit en Transdniestrie. Une attention spéciale fut accordée, dans ce cadre, à la manière dont la Roumanie et les États-Unis peuvent coopérer dans la gestion des crises susceptibles d'apparaître dans le voisinage de l'OTAN, au plan opérationnel notamment, dans le contexte du récent accord passé par les États-Unis et l'Union européenne au sujet de la coopération dans la gestion des crises, selon le communiqué du MAE.

Les deux délégations ont également procédé à un échange d'opinions sur la situation en Libye. Chaque fois, lors de tous les entretiens, Bogdan Aurescu a soulevé le problème de l'admission de la Roumanie au programme Visa Waiver, ceci dans le contexte de la nouvelle législation promue au Congrès américain, qui propose de remplacer le critère du taux du refus par celui du taux de séjour, selon la source citée.

La visite à Washington du secrétaire d'État roumain Bogdan Aurescu a lieu sur la toile de fond de contacts bilatéraux suivis, de haut niveau, qui reflètent la relation serrée sous-tendant le partenariat stratégique roumano-américain. C'est dans cette voie que s'inscrit aussi la récente visite, faite en Roumanie les 3 et 4 mai 2011, par la sous-secrétaire d'État au contrôle des armements et à la sécurité internationale, Ellen Tauscher, au cours de laquelle a été publiquement annoncée la location des éléments du système américain anti-missile et a été parachevé, au niveau des experts, le texte de l'accord, ainsi que la visite, au début du mois de mai, à Washington, du secrétaire d'État chargé des Affaires globales, au ministère des Affaires étrangères de Roumanie, Doru Costea.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…