România

Au Sommet de Varsovie doivent être prises des décisions qui définissent l'OTAN dans l'avenir

Le Sommet de Varsovie devra transmettre un message puissant de solidarité, unité et cohésion dans l'actuel contexte international, a déclaré le président Klaus Iohannis lundi, au Palais de Cotroceni. Le chef de l'État a affirmé qu'au Sommet de la capitale polonaise "l'OTAN devra prendre des décisions qui d'une part étaient très claires et, d'autre part, des décisions étaient nécessaires qui définissent l'Alliance de l'Atlantique du Nord pour l'avenir".

"En tout premier lieu, permettez-moi de vous dire que nous n'avons pas l'impression d'être laissés seuls, au contraire, on se sent très bien soutenus par les alliés de l'OTAN. Je ne ferais pas de commentaires sur les affirmations de Monsieur le ministre fédéral des AE Steinmeier, qui clarifiera sa position et sans doute les diplomates allemands transmettront le message éclaircissant. Mais il est évident que Sommet de Varsovie l'OTAN devra prendre des décisions qui d'une part sont très claires et, de l'autre, des décisions sont nécessaires qui définissent l'OTAN pour l'avenir. Il est important - et cette chose a été soulignée à toute occasion - que nous, ceux du flanc oriental, nous nous attendons de nos alliés d'être considérés comme des alliés égaux, que tout le flanc oriental soit considéré comme important pour l'OTAN et qu'une approche et une consolidation équilibrée de ce flanc existent. Évidemment nous ne le souhaitons pas au détriment du flanc sud, mais nous souhaitons
l'application de deux principes que l'OTAN mentionne toujours plus souvent dans ses explications. L'un est le principe de base de l'OTAN "28 pour 28" et l'autre, le principe de la défense "360 degrés", à savoir l'attention prêtée à tout l'ensemble de menaces possibles", a affirmé le président Klaus Iohannis à une conférence de presse conjointe avec son homologue allemand, Joachim Gauck, répondant à une question sur les récentes affirmations du ministre allemand des AE visant la zone orientale de la frontière de l'OTAN.

Joachim Gauck a pour sa part relevé attendre avec impatience les décisions du Sommet de l'OTAN de Varsovie et qu'aux côtés des partenaires de l'Europe de l'Est, centrale et du Sud-Est on parviendra à une décision commune à la fin de la réunion.

"J'attends avec impatience les décisions du Sommet qui se tiendra à Varsovie. Parfois la diplomatie allemande, quand il s'agit de l'Europe de l'Est, est perçue de manière critique parce qu'elle tente à ouvrir et a maintenir les portes ouvertes au dialogue avec la Russie. Il ne s'agit pas de défaitisme ou d'escapatisme, nous ne voulons pas éviter notre responsabilité. Nous tous savons d'où viennent les défis. C'est la raison pour laquelle je suis fermement sûr qu'aux côtés de nos partenaires et de nos voisins de l'Europe de l'Est, centrale et du Sud-Est on parviendra à une décision commune à la fin du Sommet", a relevé Joachim Gauck.

Le président allemand a jouté que "personne, ni au Sud, ni à l'Est ne devrait avoir de doutes sur la capacité et le fonctionnement de l'alliance de l'OTAN".

"Ces derniers mois et semaines nous avons montré que la sécurité des partenaires de l'Europe de l'Est est très importante pour nous. L'Allemagne jouera dans l'avenir proche un rôle militaire très important en Lituanie et, certes, dans le cadre de la propre fonction, elle est partie de la stratégie pour nos partenaires orientaux. Je vous prie de voir cette chose dans le contexte des affirmations de mes collègues les politiciens. Personne, ni au Sud, ni à l'Est, ne devrait avoir de doutes sur la capacité et le fonctionnement de l'alliance de l'OTAN. Il serait possible d'apparaître parfois des énonciations différentes d'une partie ou d'autre, mais nous savons tous pourquoi l'OTAN existe, pourquoi nous devons être prompts lorsqu'il faut nous défendre. Il faut avoir de la confiance, nous, les Allemands nous ne mettrons pas en doute cette question", a conclu Joachim Gauck.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…