România

La Roumanie est directement intéressée à assurer la soutenabilité, la crédibilité et la profondeur du processus de réformes e la République de Moldavie

Le ministre roumain des Affaires étrangères, Lazar Comanescu, effectue jeudi et vendredi une visite dans la République de Moldavie, aux côtés du secrétaire aux Affaires européennes du ministère des Affaires étrangères et du Développement international de la République française, Harlem Desir.

Aux termes d'un communiqué du MAE, la visite, réalisée sur l'initiative du ministre roumain, a lieu dans un moment à signification particulière pour l'agenda européen de Chisinau, marqué par le deuxième anniversaire, le 27 juin, de la signature par la République de Moldavie de l'Accord d'Association avec l'Union européenne (UE), ainsi que par la prochaine entrée en vigueur, dans son intégralité, de cet accord (au 1er juillet courant 2016).

Le MAE relève qu'au cours du premier jour de la visite à Chisinau les officiels roumain et français ont été accueillis par le président de la République de Moldavie, Nicolae Timofti, et ont eu un entretien avec le Premier ministre Pavel Filip et d'autres membres du cabinet.

Lazar Comanescu a transmis à ces deux entrevues un message "clair et ferme de soutien" à l'agenda européen de la Rép. de Moldavie, pour que l'État voisin fructifie les opportunités existantes dans l'actuel stade de la relation avec l'UE. Les résultats enregistrés ces derniers mois dans le plan des réformes et de la mise en place de l'Accord d'Association avec l'UE répondent aux attentes des citoyens de la Rép. de Moldavie et des partenaires européens, mentionne la source citée.

"En tant que partenaire stratégique de la Rép. de Moldavie et État membre de l'UE, la Roumanie est directement intéressée à voir assurer la soutenabilité, la crédibilité et la profondeur du processus de réformes, consolider la stabilité et développer le pays voisin dans son ensemble. Ces processus se soutiennent mutuellement, produisent des bénéfices pour les citoyens et rendent plus substantiel et crédible le projet européen de la Rép. de Moldavie", a affirmé Lazar Comanescu, selon le MAE.

Le dignitaire roumain a recommandé le maintien du rythme de mise en place des réformes, notamment dans des domaines importants pour le bon fonctionnement de l'État et le regain de la confiance des propres citoyens dont la réforme de la justice et de l'administration publique, le combat contre la corruption, l'amélioration du cadre d'investissements et du milieu d'affaires.

Le ministre roumain a relevé que, sur ces bases, l'Europe répondra positivement aux progrès de Chisinau et accordera l'appui nécessaire dans la voie du rapprochement de l'UE.

Au deuxième jour de la visite, Lazar Comanescu et Harlem Desir ont été accueillis par le président du Parlement de la Rép. de Moldavie, Andrian Candu. Ils ont eu un autre entretien avec Andrei Galbur, vice-Premier ministre et ministre des AE et de l'Intégration européenne, ainsi que des entrevues avec des leaders de l'opposition politique et des représentants de la société civile.

"Lors de l'entrevue avec le président du Parlement, Lazar Comanescu a souligné le rôle du forum législatif de Chisinau dans le soutien du projet européen et la promotion d'une manière inclusive du dialogue dans le champ politique interne et de la société de l'autre rive du Prout. La feuille de route pour la mise en place des réformes et l'Agenda d'Association avec l'UE placent à la charge du Parlement un effort consistant dans cette période. Lazar Comanescu a remarqué les progrès réalisés relativement à la synchronisation de l'activité du forum législatif et du gouvernement, l'attention prêtée par le Parlement à l'implantation des engagements européens et l'adoption d'actes normatifs importants pour le domaine de la justice, de l'économie ou financier-bancaire", est-il dit dans le communiqué.

Selon la source mentionnée, l'entretien avec le ministre Galbur a porté sur l'agenda courant du dialogue de la Rép. de Moldavie avec l'UE.

"Le ministre roumain des AE et le secrétaire d'État aux Affaires européennes du MAE français ont eu également des entrevues avec les représentants des principales forces politiques d'opposition de la Rép. de Moldavie, Lazar Comanescu soulignant l'importance de maintenir la stabilité du pays, comme prémisse indispensable pour continuer le processus de réformes, remédier aux défauts structurels enregistrés dans le fonctionnement de l'État et, directement, pour améliorer la qualité de la vie des citoyens. Les débats politiques inhérents à l'horizon des élections présidentielles du 30 octobre prochain doivent rester dans les cadres démocratiques existants et ne portent pas préjudice aux processus en relance des réformes et de consolidation de la stabilité de la Rép. de Moldavie", précise le MAE.

Lazar Comanescu a encouragé les ONG de l'autre côté du Prout à conserver le caractère impartial et la manière rigoureuse d'approche des sujets de débat public.

"À la fin de sa présence à Chisinau, le ministre Lazar Comanescu a eu un entretien avec Gheorghe Balan, vice-Premier ministre à la Réintégration de la Rép. de Moldavie, qui a porté sur le processus de réglementation politique de la question transnistréenne. L'officiel roumain a remarqué l'approche active, constructive de Chisinau dans le cadre du processus de négociation en format 5+2 et a fait état de l'attente que toutes les parties témoignent d'engagement et de volonté politique pour consolider la dynamique positive dans ce champ", conclut le communiqué mentionné.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…