România

La Roumanie coordonne 3 des 11 domaines prioritaires de la Stratégie pour la région du Danube

La Stratégie pour la région du Danube, qui sera adoptée par le Conseil européen d'été, qui débute ce jeudi, a 11 domaines prioritaires et la Roumanie en coordonne trois, le nombre maximum qu'un pays peut coordonner, a déclaré ce jeudi le coordonnateur national de la Roumanie pour la Stratégie du Danube, Viorel Ardeleanu.

"La Stratégie pour la région du Danube implique 14 États, dons six pays membres de l'UE. La Roumanie coordonne avec l'Autriche le domaine des voies navigables, avec la Bulgarie, la promotion de la culture et du tourisme, et avec la Hongrie, la gestion des risques environnementaux", a précisé Ardeleanu.

Selon celui-ci, la Synergie de la mer Noire pourrait également être transformée en stratégie. "La Roumanie a eu l'initiative d'élaborer la Synergie de la mer Noire, qui n'est pas une stratégie. Nous discutons maintenant de la transformation de cette synergie en une stratégie. Il y a beaucoup d'idées, nous déciderons le type de la stratégie à créer. Il faut préciser dès le début que l'une des caractéristiques importantes de la zone de la mer Noire est le fait qu'il y a deux acteurs très grands et importants, à savoir la Fédération de Russie et la Turquie", a dit celui-ci lors d'un débat tenu à Romexpo.

Il a tenu à relever que les deux pays ont une économie très puissante et un important rôle stratégique, ainsi que des systèmes de défense et de sécurité très forts.

"La Turquie est l'allié de la Roumanie dans le cadre de l'OTAN et la Russie est une grande puissance indépendante. Rien que la présence de ces deux acteurs rend difficile la mise en oeuvre d'un certain modèle, ainsi que nous le voyons de l'intérieur de l'UE", a relevé Ardeleanu assurant qu "on continuera d'oeuvrer à cet égard".

Viorel Ardeleanu a ajouté que la Synergie de la mer Noire a été élaborée dans les années 2005-2006.

"C'est une bonne initiative, qui fonctionne, mais qui n'a pas certains instruments qui l'orientent davantage vers le projet, il y a un fond spécial, une ligne financière séparée, assez réduite, il est vrai, mais qui est utilisée d'une façon moins efficiente", a-t-il dit.

À la différence de ce type de coopération à la mer Noire, respectivement la synergie, qui est spécifiquement intergouvernemental, la stratégie du Danube est, aux côtés de la stratégie dans la zone de la mer Baltique, le type de coopération d'une macrorégion dans le cadre de l'UE, étant conçue dès début comme une stratégie de l'Union, avec des objectifs et des cibles subordonnés à la stratégie Europe 2020.

"La dimension externe d'une coopération comme celle à la mer Noire est très puissante, en raison des deux acteurs importants - la Russie et la Turquie, qui ne sont pas membres de l'UE. En ce qui concerne la stratégie du Danube, la dimension externe est moins importante. Nous parlons ici de politiques de l'UE, de la façon dont il faut rendre efficiente la coopération dans le cadre de l'UE, dont il faut mieux appliquer les politiques de l'UE dans le cadre de l'Union, ainsi que le voisinage, mieux appliquer l'acquis communautaire et mieux utiliser les fonds européens, éviter les doubles emplois, de la façon dont il faut concevoir cette coopération, en prenant en considération tous les éléments nécessaires, à savoir l'efficience économique et la protection de l'environnement, le volet social et du savoir", a précisé le représentant du MAE.

Le ministère des Affaires étrangères parraine, en qualité de coordonnateur national de la Stratégie de l'UE pour la région du Danube, dans la période 23-26 juin, le Salon international pour le développement de la macrorégion du Danube - DANUBE & DELTA 2011, organisé à Romexpo Bucarest, avec le soutien de la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Roumanie. Pendant quatre jours, le salon accueillera plusieurs manifestations (conférences, séminaires, présentations et débats), organisées en partenariat avec des institutions et des organisations directement impliquées dans le processus de gestion des projets de développement de la macrorégion du Danube.

 

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…