România

Le président de la Grèce en visite officielle à Bucarest

Le président de la république hellénique, Karolos Papoulias, a dit à son homologue roumain, Traian Basescu, qu'il aurait pu reporter sa visite en Roumanie, pour le motif qu'il avait des problèmes dans son pays, mais qu'il avait souhaité de rencontrer le chef d'État roumain et discuter des "gros problèmes" auxquels la Grèce est confrontée à présent.

"Monsieur le président, soyez le bienvenu à Bucarest. Votre visite nous honore, je vous remercie d'avoir répondu à l'invitation à nous visiter", a dit Basescu, au début de l'entrevue en tête-à-tête au Palais de Cotroceni avec le président grec.

Le chef de l'État grec a remercié Basescu pour l'invitation et a précisé qu'elle représentait une poursuite de la visite effectuée par le président roumain en Grèce.

"J'aurais pu vous dire que j'ai des problèmes dans le pays et reporter cette visite, mais j'ai souhaité vous rencontrer et discuter ensemble des gros problèmes auxquels la Grèce est confrontée à présent, j'ai souhaité donner cours à votre invitation nous rencontrer à Bucarest", a dit Papoulias.

Il a évoqué la relation d'amitié et de soutien entre la Grèce et la Roumanie.

En réplique, le président Basescu a affirmé: "Non seulement la Grèce, mais aussi la Roumanie a des problèmes, d'ailleurs comme toute notre région, et il est très important de les discuter", a dit Basescu.

Le président roumain a également déclaré que "les banques grecques ont une contribution importante à la sortie de la Roumanie de la récession".

"La Grèce est le cinquième investisseur en Roumanie, voilà une information importante en premier lieu pour les journalistes grecs, dons elle est un des plus grands investisseurs sur le marché roumain, notamment dans le système bancaire, l'industrie alimentaire, les télécommunications et dans d'autres secteurs. Ce n'est pas une affirmation politique, c'est la réponse donnée par le gouverneur de la Banque nationale, toutes les sept banques grecques présentes sur le marché roumain ont un comportement absolument normal, déroulent bien leur activité en Roumanie et nous leur en remercions", a affirmé Basescu lors de la déclaration de presse faite au Palais de Cotroceni.

Il a tenu à préciser que même dans la période "la plus difficile" pour la Roumanie, 2009-2010, lorsque la crise a été plus fortement ressentie sur le marché roumain, les banques grecques n'ont fait "aucun pas en arrière".

"Je dois dire que les banques grecques, qui détiennent environ 27% du marché bancaire roumain, ont eu une contribution importante à la sortie de la Roumanie de la récession et nous leur remercions de cela", a ajouté Basescu.

Il a précisé avoir discuté avec Papoulias de la situation politique et économique des deux pays.

"C'est une rencontre qui me fait plaisir et qui donne lieu à un échange de points de vue avec un partenaire de la région. Par ailleurs, la rencontre est une occasion pour discuter du présent et de l'avenir de la région où se trouvent les deux pays. Nous avons analysé ensemble la situation économique de la Roumanie et de la Grèce. J'ai remercié Monsieur le président du soutien que la Grèce nous a accordé au processus d'intégration de la Roumanie à l'OTAN et à l'UE, ainsi que pour l'aide accordée à présent pour que nous devenions un pays membre de l'espace Schengen".

Traian Basescu et son homologue grec ont également procédé à un échange d'opinions sur la situation en Afrique du Nord et au Moyen Orient.

Source: l'Agence nationale de presse roumaine AGERPRES

 

Attentats du 13 novembre : deux ans après

11/13/17

Hommage aux jeunes roumains, Lăcrămioara POP et Ciprian CALCIU et aux autres 19…

Anniversaire de l’Armistice à Dieuze

11/12/17

Au nom de l’Ambassade et de l’Armée roumaine, l’attaché de défense adjoint, le…